DC's

The blog of author Dennis Cooper

DC’s 11th annual Bûche de Noël Beauty Pageant

‘The earliest recipe of the Bûche de Noël shows up in Pierre Lacam’s 1898 Le memorial historique et géographique de la pâtisserie. The earliest mention however is a couple of years earlier in Alfred Suzanne’s 1894 La cuisine anglaise et la pâtisserie where he notes in passing that it is (was?) the specialty of a certain Ozanne, presumably his friend Achille Ozanne (1846-1898). Of course we have no idea of what this looked like. An article in the French newspaper Figaro adds an interesting tidbit (see Pierre Leonforte, “La bûche de Noël : une histoire en dents de scie,” Figaro, 17 December 2000): according to Stéphane Bonnat, of chocolatier Félix Bonnat her great grandfather’s recipe collection from 1884 contains a recipe for a roll cake make with chocolate ganache. Admittedly she makes no claim to this being the first bûche de Noël.

‘One of the famous stories about this French dessert is associated with Napoleon Bonaparte of France. He issued a proclamation, as per which, the people of Paris were ordered to close the chimneys of their houses, during winters. It was thought that entry of cold air into the houses was causing spread of illnesses and the proclamation was aimed at prevention of such diseases. It was during this time that Buche de Noel or yule log cake was invented in Paris. As use of hearths was prohibited, they needed some sort of traditional symbol that can be enjoyed with family and friends during the festive season that falls in winter. Thus, this cake became a symbolic substitution around which the family could gather for storytelling and other holiday activities.

‘It makes sense that the cake, like so many other Christmas traditions (think Santa, decorated Christmas trees, Christmas cards, etc) dates to the Victorian era, to a time of genteel, bourgeois domesticity. In France, in particular, a certain romantic image of peasant traditions had become part of the story the French told themselves about themselves and while the average Parisian bourgeois could hardly be expected to hoist logs into their 4th floor apartment, they could at least show solidarity for their country cousins by picking up a more manageable bûche at the local pâtisserie. That the result was a little kitsch fit the middle class sensibility too.’ — collaged

________________
This year’s candidates

_______________

La Gazette
Four Season Hotel George V

‘Pour sa bûche de Noël 2020, le chef pâtissier du Four Seasons Hotel George V s’est inspiré des courbes de la Cazette, une noisette d’origine française, au parfum particulièrement intense. La forme rappelle les décorations en paperolle apprécie par le chef lors de ses Noëls lorrains.

‘L’écrin est composé de chocolat noir Caraïbes 66%, dont les parois sont recouvertes de mendiants.

‘Une fois soulevé, on découvre un entremet au délicat glaçage dulce de leche composé d’une mousse de café infusé à froid, d’un crémeux café-cardamome verte aux notes citronnée pour apporter de la fraîcheur en bouche, d’un praliné fondant à la fleur de Cazette et grains de café, d’un croustillant à la Cazette fleur de sel et d’un biscuit au point d’épices pour le côté croquant.’

Bûche “La Gazette”: 95€

 

______________

Le Rayon de miel
Hotel le Burgundy Paris

‘Pour les fêtes de fin d’années, le Chef Pâtissier du Burgundy Paris a imaginé le Rayon de Miel, une bûche de Noël graphique et gourmande.

‘Sous une mousse légère clémentine-miel de Sarrasin du Loiret signé de la prestigieuse Maison de Miel Hédène, se dévoile un montage en étages qui donne du relief. Tous les codes de la gourmandise sont réunis : un biscuit tendre au citron et à la clémentine pour la fraîcheur, un crémeux caramel pour la douceur et un croustillant sarrasin à la noisette pour la note croquante. Les alvéoles sont recouvertes de miel de Sarrasin, sélectionné pour sa texture onctueuse et sa couleur brune intense aux arômes de café gourmand.’

100 € la Bûche pour 8 personnes avec un pot de miel Hédène offert 12 € en format individuel.
Disponible en édition limitée et sur commande – Du 15 au 28 décembre 2020 – HÔTEL LE BURGUNDY PARIS – 6-8, rue Duphot, 75 001 PARIS – 01 42 60 34 12.

 

______________

La bûche signature
Pierre Hermé

‘Le saviez-vous ? Plus tôt dans l’année, Pierre Hermé avait réalisé en collaboration avec la Maison du Chocolat deux pâtisseries chocolatées veganes et sans gluten qui ont remporté un franc succès. À tel point que la bûche signature 2020 de la maison Pierre Hermé est une ré-interprétation de l’une de ces deux créations : celle au chocolat noir et cassis. Pour surprendre encore plus vos invités, elle peut se présenter avec son écrin lumineux et chocolaté qui apporte une touche de féérie à ce noël céleste. Baptisée Fleur de Cassis, cette création gourmande vaut le détour !

‘Composition : Crumble au poivre de cassis, biscuit moelleux au chocolat, ganache au chocolat Pure Origine Bélize,
district de Cayo, Plantation Xibun au cassis et poivre de cassis, éclats de chocolat noir à la fleur de sel.’

Bûche signature (10 à 12 personnes) : 120€
Bûche d’exception avec écrin (10 à 12 personnes) : 250€ – disponible uniquement sur commande du 22 au 25 décembre

 

______________

Cyclopes
Benoît Castel

‘Cyclopes, créatures fantastiques, monstres géants de la mythologie grecque. Effrayants, un seul œil au milieu du front qui roule de manière terrifiante. Heros, ils sont laborieux, infatigables, ils hantent les mythes et les légendes…

‘Pour ce Noël, l’artisan pâtissier-boulanger Benoît Castel casse les codes et revisite la tradition, avec une bûche à nulle autre pareille puisqu’elle interprète un monstre de la mythologie grecque, le cyclope. Les représentations des cyclopes sèment la peur et l’effroi, personne n’a envie de se retrouver en tête-à-tête avec un cyclope, mais ce cyclope là n’a rien d’effrayant, on pourrait joyeusement dire qu’il a l’œil rieur, malicieux, surmonté de longs cils qui parpelègent délicieusement, il est assurément un joli petit monstre. Il tire la langue – rouge – comme un vilain galopin. Et nous adorons cette bûche rigolote, furieusement originale, signée Benoit Castel et les artistes de Ménilmontant, les designers Tal Lancman et Maurizio Galante.

‘« Cyclope » est née ! Biscuit Joconde croustillant aux amandes recouvert d’un insert en forme de cœur au citron et à l’huile d’olive, mousse aérienne au citron. Pochée à la main avec une crème de ricotta ultra onctueuse et gourmande. Et cet œil en guimauve et au chocolat conçu spécialement pour l’occasion comme une petite langue croustillante en pâte feuilletée.’

Très attaché au savoir-faire et à la tradition, Benoît Castel réalise un travail exceptionnel sur le pochage manuel de l’ensemble de ces bûches. C’est la raison pour laquelle il s’agit d’une édition ultra limitée réalisée uniquement en 150 exemplaires et toutes numérotées ! Bûche « Cyclope » : 50 € 6/8 personnes – Disponible dans les trois boutiques – 72 rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris 150 rue de Ménilmontant, 75020 Paris – 11 rue Sorbier, 75020 Paris

 

______________

Bûche de Noël 2020
Hotel Prince de Galles

‘Pour cette création, le Chef Pâtissier Tristan Rousselot a fait appel à ses souvenirs d’enfance, quand il retrouvait au petit matin les bûches de bois consumées dans l’âtre de la cheminée.

‘Parfaite imitation, la bûche est réalisée avec un flocage au charbon végétal et une mousse de sucre noir.

‘Surprenante de légèreté, très aérienne, la bûche dévoile un insert crémeux caramel, tandis que le biscuit moelleux au miel de sapin contraste avec le croustillant riz soufflé. Et pour les plus gourmands, le socle en chocolat noir Haïti « Cuvée du Sourceur » de Valrhona se casse au couteau et se déguste avec le café.’

Bûche TISON en Edition limitée. Réservation 48h à l’avance. 75€ la bûche – 16€ la part

 

_______________

La Pomme d’Or
Hôtel Royal Evian

‘Pour Noël, Stéphane Arrête, le Chef pâtissier de l’Hôtel Royal Evian, a imaginé une bûche trompe-l’œil s’inspirant du ballet russe L’Oiseau de feu de Stravinsky.

‘Cette création flamboyante rend ses lettres de noblesses à la pomme de Savoie travaillée façon tatin. À l’intérieur, un jeu d’inserts (mousse au miel toutes fleurs du jardin et vanille bio de Madagascar avec une touche de calvados) s’accorde avec un crémeux et un biscuit à la vanille. Un glaçage au miel et des feuilles en chocolat blanc opalys Valrhona viennent sublimer la Pomme d’Or.’

La Pomme d’Or . Hôtel Royal Evian . 95 € la bûche – 6/8 personnes . Exclusivement disponible sur réservation. Editon limitée disponible sur commande à partir du 15 décembre par téléphone au 04 50 26 85 00

 

________________

Mont Ritz
Ritz Paris

‘La bûche « Mont Ritz », imaginée par le Chef pâtissier François Perret, emmène la gourmandise sur la ligne de crête d’un noël immaculé. Ses monts sont faits de crème de marrons et d’une mousse infiniment légère, aérienne, telle une crème fouettée. Des brisures de marrons rythment le goût. Son socle évoque le sablé d’un crumble, d’un cheese-cake : sous la poudreuse, le croquant.’

Pour 6 personnes. 110€. Édition limitée. Sur commande 48h à l’avance au 01 43 16 33 74. À déguster également du 28 novembre au 24 décembre 2020 en portion individuelle au Bar Vendôme du Ritz Paris. 26€ par personne.

 

______________

Bûche de Noël 2020
Thiriet

‘Le temps du dessert, les aiguilles stoppent leur course folle… Tic tac, c’est bientôt Noël !

‘Sous sa coque velours au chocolat blanc et son décor chocolat noir, l’horloge révèle d’onctueuses et succulentes crèmes glacées à la crème fraîche origine France, vanille Bourbon de Madagascar, noisette du Piémont IGP*et morceaux d’amandes caramélisées, enrichies d’une sauce noisette avec morceaux de noisettes et d’une dacquoise cacao.

‘Une création 1902, imaginée et fabriquée au cœur de notre Atelier ToquéTM**dans les Vosges.’

Boîte de 980 g – 10 parts-19,95€. Édition limitée : 90 000 unités disponibles sur les réseaux Thiriet.

 

_______________

Magie de Noël
Vincent Guerlais

‘Vincent Guerlais a imaginé pour Noël 2020 une bûche fruitée et chocolatée pour mettre tout le monde d’accord.

‘Composée d’une crème onctueuse au jus de Yuzu, d’une compotée de clémentines Corse, d’une mousse chocolat origine Ghana et d’un sablé pressé au Gianduja.’

Bûche “Magie de Noël” : 64€ pour 8 personnes.

 

_______________

La Bûche
The Peninsula Paris

‘Une Bûche, Un Jour – Pour les fêtes de fin d’année, David Bizet, chef exécutif de l’hôtel The Peninsula Paris, dévoile une création époustouflante qui trouve son inspiration dans l’univers du luxe. Baptisée « La Bûche » tout simplement. Il adopte un produit qui figure aux menus et cartes des restaurants, le caviar. Habitué à sublimer les produits les plus simples comme les plus extraordinaires du patrimoine français, le Chef Exécutif David Bizet s’est donné comme objectif cette année de marquer les esprits en réalisant une bûche à la fois gourmande et délicate. Insolite et saisissant trompe-l’oeil, caché sous un couvercle de boite rouge écarlate, digne d’un écrin de joaillier de la place Vendôme, ronde comme une boite de caviar. « Je me suis attaché à représenter le rêve que Noël anime en chacun d’entre nous et la force que cette fête inspire, en offrant une expérience gustative unique et non-conformiste. L’intention était de travailler sur l’équilibre des goûts entre chaque élément pour créer une réelle harmonie des saveurs » confie David Bizet.

‘« La Bûche » étonnante par son originalité aux subtiles associations de saveurs et de textures. Elle se compose d’un socle croustillant à la vanille grillée et au sarrasin torréfié, d’un moelleux biscuit et d’une ganache vanille – chocolat blanc (très peu sucré), qui, agrémentée d’une note végétale, s’avère aussi douce que surprenante. Un cœur coulant kiwi – caviar offre une dégustation à la fois fruitée et iodée. La Bûche est réalisée sans gluten.’

La Bûche pourra uniquement être dégustée au sein des restaurants de l’hôtel. Cette année pas de vente à emporter. The Peninsula Paris, du 18 décembre 2020 au 1er janvier 2021.

 

_______________

Pyramide d’Oursons
Cyril Lignac

‘Petit Ourson Guimauve a construit son totem chez Cyril Lignac.
Pour retrouver sa gourmandise d’enfance en pièce montée, il faut juste à présent trouver l’occasion, le prétexte, l’excuse pour la commander. Ludique et totalement régressif.

‘Pyramide d’Oursons. Guimauve avec trois versions chocolat : lait, noir ou or. De soixante à quatre vingt-cinq oursons. Sur commande uniquement avec un délai de cinq jours à prévoir.’

Bûches pour 6 personnes du 17 au 31 décembre (45€)
Renseignements au 01 55 87 21 40.

 

_______________

Bûche de Noël 2020
Guy Martin

‘Pour les fêtes de fin d’année, le Chef Guy Martin a élaboré une bûche de Noël Chocolat Truffe noire qui surprendra vos papilles. Un accord sophistiqué et audacieux parsemé de notes légères et croustillantes.

‘Elégante et chocolatée, cette bûche à la Truffe Noire n’en reste pas moins légère et délicate grâce à un magnifique équilibre dans les textures. Elle se compose de graines de sarrasin au lait à l’impératrice, pain de gêne chocolat, praliné croustillant sarrasin, coulant chocolat à la truffe noire, ganache montée couverture chocolat 64% et truffe, mousse chocolat noire légère.’

89€ la bûche pour 6 personnes, à réserver au 01 42 96 56 27 ou sur resa.gvefour@orange.fr.

 

_____________

Il était une fois
Trianon Palace Versailles

‘”Il était une fois”, la bûche de Noël du chef pâtissier Eddie Benghanem, vous fait voyager dans un monde végétal et féérique, où l’imaginaire est maître des lieux Dans une forêt enchantée, la bûche au visage mystérieux se dévoile au travers d’une sculpture en chocolat noir, réalisée à la main et qui renferme un gâteau de Noël aux saveurs enivrantes : mousse légère à la vanille toastée, crème citron, praliné noisette et fleur de sel, biscuit macaron noisette, croustillant régressif.’

Bûche “Il était une fois”, 6 personnes : 74€

 

______________

Boule de Noël
Arnaud Larher

La saison de présentation des bûches de Noël 2020 a déjà bien commencé, et on découvre jour après jour les douceurs qui pourraient bien trôner sur notre table du réveillon.

Parmi ces bûches, les bûches des chefs pâtissiers Relais Desserts 2020 dont Arnaud Larher, qui vient de révéler la sienne.

Cette année, la bûche du MOF s’appelle tout simplement Boule de Noël, et revêt, vous l’aurez compris, la forme d’une jolie boule de Noël rouge.

Sous sa coque en chocolat lait, la Boule de Noël cache une boule de neige, composée d’une génoise punchée à la vanille, d’une crème légère à l’infusion de vanille avec sa mousse au chocolat noir grand cru fondante, recouverte d’une meringue légère et peu sucrée.

Comptez 49€ la jolie bûche gourmande pour 4 à 5 personnes.

DATES ET HORAIRES: Du 1 décembre 2020 au 31 décembre 2020

LIEU: Arnaud Larher – Boutique Damrémont
57 Rue Damrémont
75018 Paris 18

TARIFS: 49 €

 

_____________

Les Bois Féériques
Terre Blanche

‘« Les Bois Féériques », création de Noël du Chef Pâtissier Gaëtan Fiard, s’inspire des grands pins entourant le Resort de Terre Blanche. Pour un Noël des plus élégants, cette bûche aux allures de forêt illuminée ravira les yeux et le palais de tous les convives.

‘Pour faire écho aux bois entourant le Resort de Terre Blanche, le Chef Pâtissier a conçu de petits bougeoirs individuels en forme de bûche, composés d’un praliné aux pignons de pin. Le biscuit chocolat sans farine apporte de la légèreté, accentuée par la fraîcheur des agrumes présents dans le crémeux chocolat et café. Sourcé localement, le café provient d’un torréfacteur de la région du Pays de Fayence. Pour conclure, la mousse chocolat se fait aérienne, en sublime apanage de cette bûche féérique.’

Bois Féériques . Terre Blanche . 79 € – 5 personnes . Réservation : minimum 48h en avance par téléphone au 04.94.39.90.00 . Disponible du 18/12 au 03/01.

 

______________

Isatis, le renard polaire
Yann Couvreur

‘Une fois encore, le chef pâtissier Yann Couvreur éblouit nos yeux et comble nos papilles sa magnifique bûche de Noël imaginée spécialement pour les fêtes de fin d’année 2020.

Comme vous vous en doutez, le renard est encore à l’honneur sur cette bûche de Noël 2020 baptisée ‘Isatis, le renard polaire’, et il est encore plus mignon cette année.

Composé d’un biscuit et croustillant pécan, le cœur de la bûche est complété d’un caramel vanille et sirop d’érable. Le dessert est également constitué d’un praliné pécan et d’une mousse vanille et sirop d’érable apportant de la légèreté. Le tout est surmonté d’un sujet chocolat garni de praliné pécan.

Comptez 90€ la bûche de Noël 2020 de Yann Couvreur pour 6 gourmands.

DATES ET HORAIRES: À partir du 15 décembre 2020

LIEU: Yann Couvreur Pâtisserie
137 Avenue Parmentier
75010 Paris 10

 

______________

La Forêt Noire Enchantée
Hôtel de Crillon

‘ll était une fois, une Forêt Noire Enchantée créée par le Chef Pâtissier de l’Hôtel de Crillon, Matthieu Carlin. Cette bûche sur laquelle cohabitent sapins, donjons et personnages féériques, repose sur un livre de Charles Perrault constitué d’un biscuit chocolat-amandes croquant à souhait.

‘Un délice pour les yeux qui réveillera l’imaginaire des petits et grands. Sa mousse mascarpone vanille et crémeux chocolat rare, provenant d’un vieux cacaoyer de Madagascar, ravira le palais des amateurs de bon chocolat les plus exigeants. Surmontée de griottes entières en compotée et parsemée d’amandes effilées torréfiées, la Forêt Noire Enchantée est une création des plus gourmandes.

‘Disponible sur commande à emporter, la « Forêt Noire Enchantée » ne tardera pas à sublimer toutes les tables de Noël, apportant magie et plaisir.’

La Forêt Noire Enchantée . Hôtel de Crillon . 80 € – 6 personnes . Réservation par mail : crillon.restauration@rosewoodhotels.com.

 

_______________

Bûche La Lettre au Père Noël
Frédéric Cassel

‘Composition : Biscuit roll cake, sablé breton, coulis de fraises écrasées, crème mascarpone vanille.’

DATES ET HORAIRES: Du 1 décembre 2020 au 31 décembre 2020

LIEU: Frédéric Cassel
71-73 Rue Grande
77300 Fontainebleau

PRIX: pour 7-8 personnes, 63€.

 

_______________

La Bûche feuilletée
Liberté

‘La boulangerie d’auteur LIBERTÉ propose une bûche originale et inhabituelle : La bûche feuilletée !

‘Composée d’une brioche feuilletée cacao et d’un insert crème de marrons et noix, ce dessert de Noël régalera les petits et les grands gourmands !’

La Bûche feuilletée : 26€, taille unique. www.liberte-patisserie-boulangerie.com

 

_______________

Forêt Alsacienne
Lenôtre

‘Cette année, la maison Lenôtre nous fait passer Noël en Alsace !

‘Guy Krenzer et Jean-Christophe Jeanson interprètent l’une des pâtisseries les plus iconiques de la région, la Forêt Noire. L’œil est tout d’abord attiré par un magnifique village alsacien en chocolat issu des savoir-faire uniques de décor (Yves Melot) et confiserie (Marc Sibold) de la Maison.

‘La Forêt Noire se révèle lorsque l’on coupe les tranches et l’on découvre cette incomparable structure d’entremets où les jeux de textures se répondent avec justesse. Sur une base de croustillant praliné, se pose un délicieux pain d’épice. L’alliance de gourmandise se complète d’un crémeux chocolat. Puis, un biscuit punché au kirsch, compotée griotte-framboise et une giboulée de griottes apportent tout le caractère et la fraîcheur de la bûche. Enfin, le sommet de neige à la panna cotta vanille Bourbon de Madagascar complète avec douceur et rondeur la création.’

Bûche signature « Forêt Alsacienne » Lenôtre 8/10 personnes,120€. Disponible en boutiques à partir du 9 décembre.

 

_______________

la hors piste
Dalloyau

‘Jérémy Del Val, Chef Pâtissier Dalloyau et Champion de France du Dessert a joué avec l’un des symboles incontournables de Noël, la bûche, en imaginant une pâtisserie épurée, graphique et gourmande.

‘Cette délicieuse et élégante bûche se compose d’une mousse noix de coco vanille Tahiti, d’un crémeux avocat, fruit de la passion et citron vert, d’une compotée fruits exotiques vanillée et parfumée à la baie de Timur (ananas rôti, mangue, fruit de la passion), d’un biscuit moelleux à la banane et croustillant noix de coco.

‘Succombez à cette couronne de Fêtes, d’un blanc mat immaculé, promesse d’instants délicieux…’

Bûche “la hors piste” Dalloyau : Pour 8 personnes : 89€. Disponible sur commande à partir du vendredi 11 décembre.

 

______________

Sinner
Bernachon

‘Composition de la bûche : Sablé croquant cacao – Biscuit madeleine chocolat à l’huile d’olive – Ganache fondante citron aux éclats d’olives noires – Mousse chocolat noir du Pérou.’

Bûche ” Sinner “: pou95€r 4-6 personnes. Disponible en boutique à Lyon ou sur commande dans la boutique de Paris.

 

________________

Sapin Cracker
Maison du Chocolat

‘Comme à chaque fois, Nicolas Cloiseau de La Maison du Chocolat a souhaité nous éblouir, nous surprendre et nous séduire avec ses créations concoctées spécialement pour ces fêtes de fin d’année 2020.

‘Cette fois-ci, le Chef Chocolatier et Meilleur Ouvrier de France nous invite de nouveau à vivre un très beau voyage gourmand grâce à un symbole fort qui caractérise les fêtes de Noël : les crackers.

‘Place tout d’abord à la fameuse et incontournable pièce d’exception chocolatée, à découvrir en édition très limitée – 22 exemplaires dans le monde. Cette création, entièrement réalisée à la main, représente, cette année, un sapin réalisé avec des crackers en chocolat. Une pièce artistique impressionnante par sa taille (un mètre de haut) et par son poids (8,5kg).

‘Et puis il y aussi l’incroyable travail fourni par Nicolas Cloiseau et son équipe qui ont ainsi imaginé ce Sapin Cracker ouvragé de 5 000 perforations et demandant 30h de travail par pièce.’

A retrouver en boutique du 21 au 24 décembre 2020.

 

Bûche Cracker
Maison du Chocolat

‘Une bûche qui craque, qui chante et qui enchante ! Enjoy! Pour La Maison du Chocolat, Nicolas Cloiseau, Meilleur Ouvrier de France Chocolatier, choisi de faire la fête avec une collection à cracker qui va crépiter tard dans la nuit de Noël. Il met son savoir-faire, sa passion du chocolat et son inspiration dans une collection originale. Des chocolats et une bûche qui se déguise en cracker digne des plus beaux noëls britanniques. Nicolas Cloiseau s’amuse à métamorphoser son chocolat, le transforme en farces & attrapes. La bûche 2020 est à cracker et à croquer.

‘Réalisée artisanalement dans l’atelier de la Maison à Nanterre, la bûche joue avec les matières et les textures qui s’harmonisent délicieusement. D’abord il y a une coque de chocolat noir, qui craque dès qu’on la croque. Elle bruisse, fait du bruit comme lorsque »on froisse le papier d’un cracker surprise. Elle est perforée de 280 petits trous, des petits trous sur lesquels se posent des étoiles de chocolat. Sous la coque se cache un biscuit moelleux aux énormes noisettes entières, torréfiées et caramélisées du Piémont. 9a craque encore divinement. Après vient le temps du moelleux et de la douceur avec une crémeux vanille à l’infusion de gousses bourbon de Madagascar.

‘et… une mousse au chocolat noir 70% pure origine Equateur, d’un praliné noisette à l’ancienne, d’une dacquoise noisette cacao et d’une crème chiboust noire équateur. Tout cela se mêlent et s’emmêle en bouche dans une explosion de saveurs et de textures. Une bûche craquante qui réveille les cinq sens.’

Disponible du 21 au 24 décembre 2020, 6/8 personnes, 95€ – Série limitée.

 

________________

Le Jardin Sous la Neige
Hotel Shangri-La

‘Maxence Barbot, le chef pâtissier du Shangri-La a imaginé une bûche graphique et gourmande, qui rappelle les élégants jardins à la française.

‘Un jardin hivernal en manteau blanc composé d’une base de pâte sucrée chocolat, d’un croustillant au chocolat, surmonté d’un crémeux chocolat Altapaz 73%, et d’une aérienne mousse lactée au grué de cacao du Guatemala.

‘Pour encore plus de texture, le chef a ajouté à l’ensemble un caramel onctueux à la vanille. De fines sphères candy agrémentent le Jardin, qui séduira aisément petits et grands.’

Bûche “Le Jardin Sous la Neige” : 108€, 8 à 10 personnes

 

______________

Pétales d’hiver
Park Hyatt Paris-Vendôme

L’auteur : Jimmy Mornet
La bûche : « Pétales d’hiver » aux saveurs exotiques d’ananas, citronnelle, thé blanc sous un manteau de chocolat blanc velours, le tout sans gluten.

80 €, 6-8 personnes, à partir du 17 décembre.

 

______________

Sous le sapin
Plaza Athénée

Pour ce Noël 2020 au Plaza Athénée, les chefs Angelo Musa et Alexandre Dufeu nous emmène “Sous le sapin”, pour déguster des cadeaux qui font honneur au pain d’épices.

A chacun son inspiration pour Noël. Pour Angelo Musa, Champion du Monde de pâtisserie et Meilleur Ouvrier de France, et Alexandre Dufeu, chef Pâtissier de l’Hôtel Plaza Athénée, l’Alsace et ses épices ainsi que les cadeaux sous le sapin, sont le reflet des fêtes de fin d’année. Et on est bien d’accord !

C’est toute une mise en scène qui nous attend pour cette création originale 2020. En effet, sur un socle de chocolat, nous attendent 6 paquets cadeaux déposés au pied d’un sapin chocolaté. Ces paquets cadeaux sont en fait les parts individuelles de la bûche de Noël imaginée par les chefs. Donc, pas de soucis cette année pour la découpe de la bûche, tout le monde a droit à son cadeau gourmand.

C’est quoi la surprise me direz-vous ? Eh bien cette bûchette nous dévoile différentes strates de saveurs et textures. Sous un couvercle chocolat lait, on découvre un croustillant amandes – pain d’épices, surmonté d’un biscuit pain d’épices, agrémenté d’une couche de marmelade et d’un crémeux aux notes de Noël, le tout est enrobé dans une mousse au parfum de pain d’épices… Autant vous dire que le voyage en Alsace est bel et bien de la partie.

Notez que cette magnifique et délicieuse bûche « Sous le sapin » est en édition limitée et à réserver par email à noel.HPA@dorchestercollection.com ou par téléphone au 01.53.67.65.97 à partir du 7 décembre 2020. Les bûches seront à retirer à la Galerie à compter du 23 au 27 décembre 2020.

 

______________

La Couronne aux Epices de Noël
Lutetia

‘Nicolas Guerico, chef pâtissier du Lutetia a imaginé une bûche douce et épicée qui rappelle la forme des couronnes de Noël. Cette bûche à la composition aussi riche que gourmande ravira tous les palais.

‘Composée d’une mousse de citron légère, d’un caramel coulant aux épices de Noël, d’un biscuit moelleux au caramel, d’un croustillant citron et cannelle, d’une ganache pralinée aux épices et de copeaux de chocolat noir.

‘Un socle ajouré en chocolat 64% Manjari vient abriter une élégante lumière.

‘Pour les finitions, Nicolas Guerico a choisi de décorer sa bûche par de petites boules de Noël au chocolat blanc.’

Bûche “La Couronne aux Epices de Noël” : 85€.

 

______________

Bûches de Noël 2020
Jean-Paul Hévin

‘A l’occasion de ce Noël 2020, Jean-Paul Hévin propose aux gourmands trois bûches à la fois modernes et vintage en hommage aux années Pop. Miam !

‘C’est tourné vers les années 70 que Jean-Paul Hévin a imaginé plusieurs créations gourmandes pour les fêtes de fin d’année 2020.

‘Eh oui, cette année, le célèbre chocolatier s’est laissé inspirer par le fourmillement créatif du début des sixties aux années 70, une période insolente et joyeuse où l’art trouvait son inspiration dans la rue et le design. Une philosophie dans laquelle Jean-Paul Hévin s’est parfaitement retrouvé !

‘Pour rendre hommage à ces années Pop, le chef Jean-Paul Hévin a ainsi imaginé plusieurs bûches qu’on vous dévoile dès à présent !

‘La bûche Pop Car: Notre petite chouchoute, assurément ! En voiture, toute, avec cette bûche au graphisme étonnant, sorte de voiture déstructurée. A l’intérieur de cette création de voyage (la seule bûche livrée dans toute la France et qui se conserve jusqu’à 5 jours à température ambiante !) : un sablé croustillant, une mousse au chocolat noir Grand Cru Pérou, une ganache au chocolat noir punchée au fruit de la passion et un biscuit chocolat noir extra amer. On l’a adorée !

‘La bûche Pop Music: Cette bûche qui rend hommage à la musique ultra-dansante de ces années-là se compose d’un biscuit au chocolat sans farine avec un crémeux de cardamome, accompagné d’une mousse chocolat Grand Cru Chanchamayo 63% et d’un gianduja pistache. Pour 43€, cette bûche pour 7 gourmands se retrouvera sur votre table de fêtes !

‘La Bûche Victor: Une création qui fait référence au plasticien Victor Vasarely avec son travail des formes. Cette jolie bûche à la fois moderne et vintage renferme des notes acidulées et fruitées associées au chocolat Grand Cru d’Équateur. Elle se compose d’un biscuit aux amandes et d’une crème brulée mangue citron basilic, d’un biscuit sacher chocolat punché à la bergamote et d’une mousse chocolat Grand Cru Équateur 70 % de cacao. Comptez 58€ la bûche pour 7 gourmands !’

DATES ET HORAIRES: Du 1 décembre 2020 au 31 décembre 2020

LIEU: Boutique Jean-Paul Hévin
231, rue Saint-Honoré
75001 Paris 1

 

______________

Nuances
Paul Bocuse

‘Le restaurant gastronomique propose pour la première fois de son histoire une bûche de Noël.

‘« Nuances », une création signée Benoit Charvet (Chef pâtissier exécutif et Champion du Monde des desserts glacés 2018) a été imaginée comme un hommage à Paul Bocuse, et à son goût pour les voyages : la bûche est composée d’un savoureux mélange de noisettes et de saveurs exotiques.

‘À l’intérieur de la bûche, on retrouve un sablé croustillant et un biscuit moelleux à la noix de coco torréfiée, une praline onctueuse aux noisettes du Piémont, un confit acidulé au kalamansi et citron vert, un crémeux au chocolat au lait et une mousse légère au lait de coco.’

Bûche «Nuances» Paul Bocuse : 80 € pour 6 à 8 personnes. Disponible en précommande à partir du 1er décembre. Edition limitée à 500 pièces.

 

________________

La Bûche du Brach
Hôtel Brach Paris

‘Base croquante au miel et noix de cajou – Biscuit moelleux au rhum vieux – Crémeux chocolat au lait bio du Pérou – Crème Vanille de Mada – gascar et crémeux au mascarpone à la fleur d’oranger. Sans gluten.’

PRIX : 95€ pour 6 à 8 personnes
DATES ET HORAIRES : Du 1 décembre 2020 au 2 janvier 2021
LIEU : Nolinski
16 Avenue de l’Opéra
75001 Paris 1

 

________________

Bûche Signature OR NOIR
Fauchon

‘Pour réussir ces alliances, François Daubinet a sélectionné des matières premières nobles et exceptionnelles : du caviar (caviar Oscietra de la maison Sturia issu de sa production exclusive d’esturgeons Acipenser Gueldenstaedtii, nés et élevés en France, en Aquitaine), sensuel, aux grains fermes et aux reflets mordorés, qui roulent parfaitement sous le palais, libérant progressivement leur arôme délicat – de la vanille bleue de la Réunion, douce et subtile, rare et précieuse, au parfum obtenu après plus de 1500 heures de travail, qui se bonifie avec l’âge. Un accord audacieux, caviar et vanille s’unissent pour le meilleur, mariant goût iodé et douceur.

‘La Bûche Signature OR NOIR est un parfait glacé à la vanille bleue de la Réunion, sculpté délicatement à la main par le Chef et son équipe afin de rendre unique chaque pièce. Il renferme un croustillant d’amandes et fleur de sel ainsi qu’un biscuit ultra moelleux qui apportent une texture fondante en bouche. En son cœur, une crème glacée à la vanille bleue de la Réunion est enrobée d’une marmelade acidulée de citron et citron caviar. Les grains de caviar Sturia sont à déposer sur le dessus de la bûche, juste avant la dégustation.’

Bûche Signature OR NOIR pour 8 personnes avec une boîte de caviar Sturia 30g – 130 € TTC – Edition limitée, en précommande sur le site Fauchon.
Retrait en Click & Collect à l’hôtel FAUCHON, 11 Place de la Madeleine 75008 Paris

 

________________

Bûche de Noël 2020
The Westin Paris-Vendôme

‘C’est un moment que les gourmands attendent avec impatience. Comme chaque fin d’année, les bûches de Noël s’apprêtent à trôner sur les tables, qu’elles soient classiques, exotiques ou encore atypiques. Cette année, l’équipe de l’hôtel The Westin Paris-Vendôme et notamment sa Cheffe Pâtissière Florence Lesage, David Réal, Chef Executif et toute l’équipe pâtisserie, reviennent aux fondamentaux : la famille. Si cette période difficile nous a appris quelque chose, c’est bien que la famille reste essentielle.

‘Pour ce Noël 2020, c’est donc un retour en enfance qui est au menu des fêtes. On découvre ainsi un superbe cheval à bascule et ses fameux petits cubes de bois à empiler. De prime abord, on ne remarque même pas qu’il s’agit d’une pâtisserie tellement le travail est bien réalisé. Et cela, on le doit notamment au travail du chocolat et de la pâte sucrée qui révèle une structure en bois plus vraie que nature.

‘Mais on mange quoi ? Alors notez que les fameux petits cubes se révèlent être en fait de délicieux entremets entourés d’une cage de pâte sucrée. On y retrouve un croustillant de noix de pécan, praliné et riz soufflés ainsi qu’un biscuit madeleine et miel d’oranger moelleux à souhait. La douceur et la légèreté sont délicatement amenées grâce à un crémeux caramel et à une mousse de semoule au lait à la vanille de Madagascar.’

DATES ET HORAIRES: Du 1 décembre 2020 au 24 décembre 2020

LIEU: Hôtel The Westin Paris
3 rue de Castiglione
75001 Paris 1

TARIFS: sur commande en édition limitée : 90 €

 

 

*

p.s. Hey. So, it’s the day, or weekend in this case, where, every year, the blog becomes a stage for a pageant featuring the top contenders for France’s Bûche(s) of the year. For those of you who are not clued in, Xmas always occasions a kind of battle of the cakes here wherein the top patisseries, hotels, and restaurants max out their chefs’ creativity and issue special Xmas themed cakes, usually in limited edition and often at lofty prices. I am, obviously, a big fan of this tradition, and, by Xmas day, I will have purchased and devoured one or possibly two of the Bûches on display. I am as yet undecided but have some inclinations. The pandemic has put a bit of a crimp in the daring-doo of the Bûche makers this year, but strong contenders remain. Do you, who, in most cases, are stuck with watering, unrequited mouths, have any faves among this year’s batch? In any case, the pageant is your activity for the weekend should you choose to be indulged. ** _Black_Acrylic, Hi. Amazing that you saw Rene give a lecture. That must’ve been something else. And you come to the rescue of my too quiet weekend yet again! Everyone, You know what might, just might, be an even more festive way to spend a piece of your weekend than even a stack of crazy cakes? This, in _Black_Acrylic’s words: ‘The new episode of Play Therapy is online here via Tak Tent Radio! Ben ‘Jack Your Body’ Robinson brings you Italo, Electro, Jamaican Dancehall and all kinds of other stuff in between.’ Imaginary see you from the dance floor. ** Golnoosh, Hi, Golnoosh! I don’t remember where I got that quote, my apologies. It’s been years since I put that post together. I think his definitive poetry book is ‘Rene Ricard 1979-1980’. It originally came out in the early 80s, but it was reissued in 2018 by a French press, of all things, and seems to be still in print and available to order here and probably other places too. I knew Rene and hung out with him in the mid-80s and, I don’t know, he was at once a very witty and charming guy but also a total conniving, manipulative snake of a person. Too many bad examples to list even. But he was fabulous too, be assured. ** Misanthrope, Yes, I think the haranguing from Derek fans managed to get Amazon to fix their coding. Victoire! Amazon sucks. I buy from it only in the case of emergency. Bookshop.org is a far, far better alternative for book buying. My stuff isn’t worth being locked out of the house. Or, maybe it is. But I would still prioritise having a roof over your head. ** David Ehrenstein, Hi. Yeah, I wish those Sonbert films had online presence or clips. Or they didn’t years ago when I put the post together. Ha, that Warhol quote is great! ** Tosh Berman, Hi, Tosh. Well, as I told Golnoosh, his great book ‘1979-1980’ was republished in 2018. (Trivia: Little Caesar Press was the distributor of the original back in 198-something.) I would imagine a book of his pantings must be in the works. I’m very surprised there isn’t one already. ** Nick Toti, Hey Nick. Oh, David Shields, cool. I like his writing. That’s a great combo: you and him. I would think the publisher would be only too happy to have a related film, but what do I know. Did he assign the film adaptation rights to them? If not, you should be in the clear. Whoa, you’re out of LA. Missouri, interesting. I … don’t think I’ve ever been to Missouri. I might have driven through it quickly on a road trip ages ago maybe. Makes sense about the relative inexpensiveness of living and filming. Zac and I are hoping/planning to shoot our new film in SoCal, and there’s a lot to sort out re: that. Possible loopholes and so on. Great, I’m happy that you’re working and inspired and all of that good stuff. Kudos! ** Bill, Right, that Vocativ article. Rings very true based on having known Rene at one point. Have a explosively locked down weekend! ** Steve Erickson, Derek and others have posted his book cover on Facebook many times without a problem, so … and I think I reposted it at one point. Everyone, Mr. Erickson has reviewed Kiyoshi Kurosawa’s TO THE ENDS OF THE EARTH right here. Fine weekend to you, sir. ** Right. Xmas, cakes, France, and you. See you on Monday.


Notice: Use of undefined constant comment - assumed 'comment' in /var/www/wp-content/themes/hemingway/comments.php on line 13

Notice: Use of undefined constant comment - assumed 'comment' in /var/www/wp-content/themes/hemingway/comments.php on line 13
13 Comments

  1. The “Buche” is one of the glries of France. So delicious yet at the same time eating destroys it.

    Here’s a link to info on Warren Sonbert’s films</A. There are evn a few clips from them.

  2. My favorite of this batch, by far, is the ‘Cyclopes’ one.

  3. Dennis, Okay, maybe I’m copping out, but I truly love all of these. I mean, as I’m going through them, trying to pick a best or bests, I keep falling over myself with each new one. Like, I love the really complicated ones as much as the more minimalist ones. Or maybe I should’ve said that in reverse. Really can’t pick. The glutton in me says, “Give all of them!”

    One word that keeps coming into my mind as I think of Derek’s book is “dizzying.” Intentional or not, I think that’s really kind of the thing with this book. It becomes a rollercoaster/theme park ride in itself. And you just hold on and enjoy and get scared and take a breath and then get exhilarated again.

    So I’m thinking my mom thinks you’re swell guy. Pretty much all she knows is that you’re this good friend of mine who’s always been very kind to and supportive and encouraging of me. And frankly, I feel like she’d read something other than God Jr. with an eye toward not locking me out of the house, hahaha.

  4. Another thumbs-up for bookshop.org!

    That Cyclopes! I don’t remember most buches being so over the top nutty. And the white fox is adorable. Tough choice.

    We’re locking down (not completely, but close) on Sunday night. So it’s been running to Amoeba and the comic shop, eating outdoors etc. Hopefully the library will stay open in its current limited fashion.

    Bill

  5. Derek McCormack

    December 6, 2020 at 3:47 am

    Mont Ritz! Mont Ritz!

  6. La pomme d’or
    and Isatis, the polar fox
    🍏💛🦊❄️ !!!!

  7. Another vote here for Cyclopes!

  8. These all look stunningly elegant, but some do look more delectable than others. After careful consideration, these are the top three I’m voting for:

    La Gazette looks and sounds perfectly lickable and energising in a divine way.

    Cyclopes is just very DC; like I feel it could even make a brief appearance in one of your stories.

    Pétales d’hiver looks and sounds like a perfect cake to devour.

  9. Are there any worthwhile YouTube videos about making buche de noels? It’s hard to estimate their size in these photos.

    MANK was lame, but I’m watching Lois Patino’s RED MOON TIDE tonight, with higher hopes.

    Is the TV series HOW TO WITH JOHN WILSON available in France? I know your suspicion of heavily hyped TV, but this has dry wit and visual precision. It follows the British tradition of giving us relatively little – the season consists of 6 half-hour episodes, but it took 2 years to shoot. While Wilson uses first-person camera and his voice delivering an occasionally shaky narration on top, it captures what it feels like to live in New York over the past few years very well (such as the decline of public space.) In the final episode, which was shot last February and March as COVID became a serious threat and New York then locked down, Wilson finally reveals something more personal. Nathan Fielder is one of the show’s producers, and if you’ve seen NATHAN FOR YOU, Wilson comes off as a nicer person, but it’s in the same ballpark.

  10. Brian O’Connell

    December 7, 2020 at 2:52 am

    Hi, Dennis,

    My god, sometimes I really envy those who live in France. I actually think that all of these are magnificent works of art, and that it is truly sadistic to pit them against each other—le Rayon de Miel, la Bûche Signature, the Prince de Galles’ 2020 entry, Mont Ritz, and Isatis, who is just beautiful…but if I had to choose, it’d probably be le Pomme d’Or, which might be the most immediately impressive. That or Isatis. So I’m in full agreement with h (now j) above.

    I hope you had a good weekend. I spent Saturday seeing some friends (safely), which was great. Also found time to watch Todd Haynes’ “Superstar” (imo a brilliant film from a director I really admire) and Lars von Trier’s “Breaking the Waves” (also a brilliant film, but from a director I often find rather frustrating). As always, would love to hear your opinions re: either of those filmmakers or films. A merry Monday to you.

  11. Hey, man,

    How have you been?

    Yay! I love the annual DC’S Bûche de Noël Beauty Pageant! There are several Excellent ones this year! My favorite, however, is (of course) definitely the Trianon Palace Versailles / Il Était Une Fois one. Beautiful. Honorable Mentions for the ones by Ritz Paris, Thiriet, Cyril Lignac, Bernachon, Maison du Chocolat, Hotel Shangri-La, Park Hyatt Paris-Vendôme, Jean-Paul Hévin. Lol.

    Any plans for today?

    Good day, good luck,

    Hugs,

    a.

  12. Every year that I see these posts… I’m in awe and also confused. There’s no way I could eat those works of art.
    I’ve learned the comeback of getting published. Gotten some nice hate mail before even the book is out – antisemitism and homophobia, of course. Sometimes, both of them at the same time. Kind of… Idk. Didn’t see it coming and shouldn’t have been shocked. It’s been fucking with me. And I know that won’t be the last of it either.
    Hope all is well.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

© 2021 DC's

Theme by Anders NorenUp ↑